Les vacances du freelance

Depuis combien de temps n’avez-vous pas pris de vacances ? Je veux dire de vraies vacances ! Pas facile lorsqu’on est travailleur indépendant de lâcher prise. Toute l’année sous pression, à prospecter, faire son business plan, répondre à des appels d’offres. Pourtant, il en va de votre créativité, de votre santé… et de la paix à la maison… . Alors, pour se rebooster et repartir gonflé à bloc, il va falloir prendre les choses en main ! Avec un zeste d’organisation, une pincée de bon sens et les conseils qui suivent vous pourrez partir tranquille (enfin peut être 🙂 ).

le freelance a aussi droit aux vacances. Mais pour autant, il faut un peu d'organisation

Oyé Oyé je pars en vacances !

La toute première étape est d’informer vos clients de vos dates de vacances dès que vous en avez connaissance. S’il vous plait, pas de mail de dernière minute, ça ne fait pas très professionnel, vos clients doivent pouvoir organiser leur planning… eux aussi prennent des vacances ! Les gestionnaires d’absence, et les répondeurs seront vos alliés : ils avertiront toutes les personnes que vous avez oubliées de prévenir et de limiter le nombre de message à traiter à votre retour de congés.

Produire un maximum avant les vacances

En fait, il fallait mettre les bouchées double il y a deux mois ! Cet article arrive peut-être trop tard, mais les vacances ça s’anticipe, vous vous en souviendrez pour la prochaine fois ! Par contre, si c’est fait, vous pourrez partir en toute quiétude, vos clients seront satisfaits.

Vous partez en vacances et vous êtes quand même en retard ? Pfff !

Là, il va falloir être bon ! et négocier un report du délai de livraison. Ménager la chèvre et le chou…, donner pour recevoir ou conserver. Vous commencez à savoir y faire. Mais n’en n’abusez pas. Autre solution, le gentil confrère. Celui qui vous dépanne, vous remplace, sauve vos vacances quoi !  Par contre, n’oubliez pas le retour d’ascenseur. Le bon samaritain bénévole dévoué à votre cause se fait rare par les temps qui courent.

Vous partez en vacances ? avec quel argent ?

Vous êtes en vacances donc vous ne travaillez pas. Vous ne travaillez pas, donc vous ne percevez pas de revenu (d’où la nécessité de produire et facturer au maximum AVANT). Assurez-vous d’avoir fait la fourmi les mois précédents « avant que la bise fût venue » ! Si vous ne l’avez pas anticipé, le retour à l’activité et la relance de votre business demanderont du temps avant de porter leurs fruits.

Ça y est, vous êtes en vacances !

Il faut emporter le minimum vital. Je ne parle pas de la trousse à pharmacie mais des outils de base pour éventuellement travailler à distance en cas de grosse urgence. S’il n’arrive rien, vous pourrez toujours vous dire que vous avez ce qu’il faut au cas où. Le stress sur le sable : pas bon ! Donc, repérez les bornes Wifi ou autre accès Internet. Au pire, vous pourrez toujours prétendre avoir oublier quelque chose dans la chambre d’hôtel et en profiter pour répondre à quelques mails et lire vos flux RSS. Par contre si vous vous faîtes prendre… Aïe !

Vous ne partez pas en vacances ?

En toute objectivité, je vous conseillerais un FAN-TAS-TIQUE espace de coworking : climatisé mais pas trop, en centre-ville de Toulouse mais pas trop, mais pas du 8 au 21 août. Nous aussi on part en vacances !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *