Quel coworker êtes-vous ?

Grand, petit, discret, bavard… Depuis son ouverture, notre espace de coworking à Toulouse accueille nombre de coworkers d’horizon très différents. Chacun à la recherche d’un tiers lieu de travail, mais poursuivant parfois des objectifs variés. Au fil des mois, des typologies de coworkers se dessinent. Entre le développeur blafard soudé à son ordinateur, le business man à la recherche de l’opportunité ou le bobo adepte de la macrobiotique, le véritable visage du coworker se niche un peu partout. Mais aussi différents soient-ils, ces coworkers aux compétences très variées, sont capables de partager, mettre en commun un savoir-faire au service de la communauté. Petit tour d’horizon de nos coworkers préférés.

Le fatigué

coworker fatigué à la recherche des prospects

Là nous avons deux solutions : soit notre coworker est sorti toute la nuit, soit nous avons affaire à un rare spécimen humain de Bradypus tridactylus (un paresseux :-)). Nous conseillons régulièrement à nos coworkers de sortir de chez eux pour développer leur réseau professionnel. Disons que celui-ci a choisi la version longue de la méthode « Freelance, comment trouver des prospects » : transformation d’un rendez-vous prospect en mission, préparation et anticipation des questions, structuration d’un entretien, l’élaboration de l’offre de service… . Un travail indispensable pour gagner en efficacité et crédibilité.

 

L’accro à la caféïne

la pression du coworker accro au café

 

En voilà un qui a choisi son carburant ! Il faut que ça dépote, on n’est pas là pour rigoler ! La pression, les consultants et freelances la connaissent bien, surtout en période de bouclage de réponse à appel d’offre. Face à la multitude des tâches à accomplir, qui sont sources de stress, l’éparpillement est le risque majeur à gérer pour éviter de terminer sa journée avec l’impression de n’avoir pas été productif. Il est donc indispensable d’avoir une bonne organisation et de s’y tenir.

 

L’intello

Le coworker intello est une mine d'iinformation

 

C’est le consultant qui passe sa journée entière à la bibliothèque avec son ordinateur pour travailler. Celui-ci aime le calme et ne supporte pas de travailler dans le bruit. Il ne voudra ni café (pourtant à volonté !) ni viennoiserie. Véritable mine d’information, n’hésitez pas à faire appel à ses connaissances. L’esprit même d’un espace de coworking repose sur l’échange, le partage des informations et des bons plans.

 

Le techno-addict

Le coworker techno addict est friand des dernières applications et gadgets

 

Le coworker ne peut échapper à ses origines. Issu d’un milieu technophile, il a la connexion wifi dans les veines, la tablette rivée au corps et vient d’adopter Nao (le robot humanoïde d’Aldebaran Robotics). Sa dépendance vis-à-vis des nouvelles technologies n’est plus à prouver, il sera friand d’outils, de bons plans et d’applications gratuites. Balanced pour ne rien oublier, Evernote pour noter ses idées immédiatement…. L’espace de coworking pour lui ? Un espace de jeu !

Le business man

coworker business man à la recherche de la rentabilité

 

Celui-là ne passe pas inaperçu ! Sortant souvent d’une école de commerce, il est là pour créer du business. L’espace de coworking est pour lui un lieu jouant le rôle d’accélérateur pour de jeunes startupers prometteurs, désireux de développer un site, une application ou un nouveau service numérique. Initiative, créativité, et ambition sont les maîtres mots de ces coworkers désireux de créer leur entreprise. Freelances ou consultants ont beaucoup à apprendre de ce coworker passé maître dans l’art de bâtir un business plan et de professionnaliser son offre de service. Sa stratégie et son plan d’action sont programmés pour laisser le moins de place possible à l’improvisation. Un conseil de sa part sera précieux car lui sait comment déterminer la capacité de rentabilité de votre projet.

Le coworker réseauteur

coworker reseauteur, très au fait de l'e-reputation, blogsPlutôt bavards, mais on leur pardonne :-), ces coworkers exercent souvent une profession issue du secteur de la communication :  consulting, formation, communication, relations presse, journalisme, etc. Ces travailleurs indépendants ont très vite saisi l’intérêt de l’espace de coworking. Cela consiste à développer leur réseau, facteur déterminant lorsque l’on exerce un métier centré autour du relationnel. N’hésitez pas à faire appel à eux pour tout ce qui concerne les réseaux, l’e-réputation, la mise en valeur de vos compétences de consultant. La création de votre blog, l’utilisation des réseaux professionnels, les groupes de discussion n’ont pas de secret pour eux. Profitez-en pour améliorer vos profils et votre présence sur le web !

L’artiste bobo

coworker bobo souvent graphiste, est un artiste des logos et de la mise en page

 

Le coworking a d’abord attiré les métiers liés aux nouvelles technologies : les graphistes et web designers — 10% des coworkers se définissent comme tels. Concevoir l’image qui saisira le regard du consommateur tel est son crédo. Vous êtes expert dans votre secteur d’activité ? Lui aussi. On ne s’improvise pas graphiste en « bidouillant un logo sur word ou power point ». Chargé de concevoir une identité visuelle, il jongle avec les compositions, les typos et les couleurs pour mettre en valeur votre activité de freelance et de consultant.

Le green associatif

écologie et mutualisation des moyens sont les maîtres mots du coworker green associatiifLes valeurs de l’environnement, de l’écologie, du développement durable, de l’économie sociale et solidaire, sont particulièrement bien représentées dans celles du coworking. Il est courant de voir ces tiers lieux passer des partenariats avec des associations liées au secteur du social et de l’entraide. Le milieu associatif fait partie des nouveaux publics attirés par les espaces de coworking. La mutualisation des ressources, la réduction des déplacements professionnels sont autant d’atout pour les consultants et freelances à la recherche de nouveaux modes de travail et de nouveaux usages.

 

 

La coworker « tombée dedans quand elle était petite »

coworker tombée dedans quand elle était petite arrivée très tôt dans un espace de coworking

La nouvelle génération est déjà là ! Pourra-t-on bientôt parler de « native coworker » ? Même si nous n’en sommes pas encore là, on peut observer que le concept attire de plus en plus tôt dans une carrière professionnelle. Ce phénomène s’accompagne de la montée du télétravail que les entreprises commencent à regarder d’un œil neuf. Les centres de coworking attirent des cadres désireux de trouver un espace de travail entre domicile et entreprise. La notion de proximité d’un espace de coworking avec son lieu d’habitation est un facteur important dans le choix

One thought on “Quel coworker êtes-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *